Twice as much as nothing

Ramblings about England, Nottingham, DPT, living as an isolated Erasmsu student and in short the marvels of living in the UK ..

26 mai 2007

The birds' chirruping outside got me out of bed.
Curtains drawn apart, softly lulled to the edge of sleepiness without quite tripping over it, I'm the silent witness of the different shades of blue the sky seems enjoying to try on.
The world is slowly stirring up and the disruptive bawling drunken soul downstairs laughs at the robins' frighted flight.
The sky is now perfectly clear and the wind begins to ruffle through the boughs of my leafy friend which swings from side to side.

It will be a sunny, cold day.


dr2

30 days backwards

S6002157

Griffoné sur un coin de table par Phoney; 17:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 mai 2007

What a shame as she slipped in the rain, Poor dancing girl well she won't dance again

J'ai enfin compris que dormir les rideaux ouverts me permettait de me réveiller en douceur ... ouvrir un oeil, soupirer de bonheur sous les doux rayons de soleil et sombrer à nouveau, nouer de formidables amitiés dans mon autre monde.

Passée la remise en question et les nombreux coups de blues, je me rends compte qu'au bout de 4 mois passés en solitaire, je suis redevenue elle, celle que j'avais perdue en cours de route, à force de trop vouloir marcher dans les pas des autres, histoire d'avoir un lointain semblant d'erzatz d'amitié ... Stoppe là Rémi Sans Ami, le problème vient autant de toi que d'eux. Mais j'l'aime bien, je l'aime même beaucoup, la petite fille aux livres, celle qui passait ses récréations sur le pas de la porte de sa classe et qui avait le tournis à force de penser, les yeux rivés sur les étoiles. Penser, écrire, examiner tout, et sous toutes les coutures, jusqu'à en perdre la signification, horrifiée. Jamais été douée pour les relations dans le réel anyway... Mais, heureusement, il y a lui, nous et nos accords, ce fil invisible sur lequel on dansait tous les deux sans s'en rendre compte. Et je ne l'en aime que plus.
Alors, ça y est, il n'y a plus de jeu, plus de faux sourires and roll on.

matilda

Et puis, un nouveau nom: Drew McConnell. Nouveau pour moi du moins. Si vous aimez les sessions accoustiques de Pete Doherty, il y a de grandes chances pour que, comme moi, vous soyez emballés par les mélodies de son bassiste. Je n'suis vraiment pas la mieux calée en matière de musique mais bon là, franchement, vite, hophophop, ruez vous sur son Myspace (jamais j'aurais cru dire ça un jour brrr) Rush here

l_0fc707d462e1fa5d34fc8d9b0665968a


Griffoné sur un coin de table par Phoney; 00:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mai 2007

Ten times

Que l'enfoiré qui a volé le soleil le ramène illico. Malgré le très fier 13° et le glorieux soleil toutes piques sorties que Yahoo veut bien afficher sur mon bureau, il suffit de jeter un oeil (soigneusement traité contre la grippe aviaire) à l'exterieur pour voir que le seul à être sorti par ce temps excécrable est le pigeon qui fait sa toilette sans honte aucune devant ma fenêtre. La fille de la pluie n'aurait jamais cru dire ça un jour: rendez-lui le soleil.

On other news, les examens, c'est dans une semaine. Panique? Na, ça doit bien faire un mois que j'ai entamé les révisions, j'ai survécu à plusieurs overdoses de Shakespeare et aujourd'hui je peux m'dire ma foi que ... tout est à réapprendre. Comme d'habitude, le bachotage n'est pas une arme assez efficace pour mon cerveau à structure lacunaire. Bizarre comme j'ai l'impression de revivre mon année de terminale, deux fois par an. Pour ce qui devrait être un contrôle continu, tout ça me semble bien concentré sur la fin.

A J-7, il faudrait donc continuer à se gaver à la louche de vocabulaire, c'est bon pour la croissance du lexique, il faudrait se remettre à piller dans les essais critiques des autres, n'étant pas capable de réfléchir par moi-même, mais rien. On aura beau me bercer de ballades accoustiques et m'amener du café tout chaud, ajouter deux oreillers à mon confort, un espèce de nuage anti-révisions persiste à brouiller les informations dès qu'elles percutent ma rétine. Mon cerveau reste figé, on pourrait presque entendre le disque dur tourner dans le vide. Alors que je crois être plongée dans une intense réflexion, je ne fais que brasser de l'air et fixer cette feuille, là, près du troisième carreau à droite, sur la petite branche.

Mais tout ça on s'en fiche(rait presque): je rentre dans 39 jours.

narbre


15minutes + tard - Edit: apparemment, il suffisait de demander ... flippant

Griffoné sur un coin de table par Phoney; 17:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 mai 2007

A pack of flackies - Bladhilibla

Qu'est-ce qui fait que j'ai exactement 29minutes pour pondre un article? Qu'est-ce qui fait que j'repousse l'heure de mon diner à 23h et que je programme donc la mise en route du micro-ondes pour 22h55 afin de pouvoir avoir mon plat tout chaud pour cette heure fatidique? Pourquoi est-ce que je ne regarderai plus jamais les moutons et les chou-fleurs de la même façon?

Une seule raison: ma désormais habituelle commande de deux pintes de bières et un sachet de chips, autrement dit Two Pints of Lager and a Packet of Crisps. Bon j'avoue qu'au début, c'était le show débile qui faisait bouche trou entre deux épisodes entre ITV1 et E4, le truc que tu regardes par dépit parce que Dailymotion fait des siennes, que ton soit disant ami papote au téléphone ou fait je ne sais quoi de pas très catholique ou encore parce qu'auparavant, tes diners à 23h, c'était parce que t'avais pas encore compris qu'un plat ça prend plus de temps à préparer que les pâtes lyophilisées à réchauffer, et que pour l'attente, il n'y a que BBC3 d'à peu près interessant.

Pourquoi "Two Pints"? Pour l'accent, qui pour ma part est à déguster à la louche. Pour l'humour plus que lourd, les jeux de mots que t'es fier de piger, et la tonne d'argots/insultes/expressions que tu crèves d'envie de replacer quelque part, un jour, peut être (quand t'auras un interlocuteur par exemple).
Puis, franchement, dans quelle autre série un des personnages s'appelerait Gaz?

wallpaper7


Two Pints of Lager and a Packet of Crisps, c'est bien, c'est bon, buvez-en et mangez-en
(ahah subtile)


(Je voudrais sincèrement qu'on m'explique comment j'suis tombée sur une photo de Pitza Dockerty en googlant Two Pints?)

Griffoné sur un coin de table par Phoney; 22:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]