Twice as much as nothing

Ramblings about England, Nottingham, DPT, living as an isolated Erasmsu student and in short the marvels of living in the UK ..

24 avril 2007

London London - Jour 1

Alors donc voilà. Assise sur mon lit car aucune chaise en vue, le dos contre les oreillers, eux mêmes adossés à une armoire grinçante (ou couinante, j'ai pas encore eu le temps de bien analyser) je laisse mes orteils respirer après la première "partie" du voyage, qui consistait en gros à arriver le plus élégamment possible à Londres.

Premières impressions? Très colorées. Shepherds Bush semble être un "petit" quartier très cosmopolite et assez simple. A peine sorti de la bouche de métro (bouche de tube ça le fait moins) on aurait envie de se plaquer les mains sur les oreilles: c'est que c'est jour de marché et vas-y que ça piaille, interpelle, bouscule, marchande. Equipée de mon Gillette Sensor Excel, j'ai pu m'occuper des murs (mouais bof hein).

Mon bus arrive et j'ai affaire à une dame apparemment fachée avec la vie et avec son peigne. Malgré un de mes plus beaux sourires (pas le meilleur, faut pas exagérer) elle n'emettra qu'un grognement une fois ma carte validée. Pire, elle me coincera dans les battants de la porte arrière du bus sans prevenir. Boulet? Professionnel, oui. En essayant de scruter les panneaux, je me rends compte que dans le bus, assis ou debout, on y voit rien concernant le nom des arrêts. Heureusement, en stressée que je suis, j'avais tout bien retenu le nom des rues figurant sur le plan que j'avais pris soin de decalquer la veille sur mon écran, la langue tirée, concentration extreme.  Et là je vois que Londres à pensé aux boulets:

S6002160

Merci l'ami.

Donc arrivée à l'hôtel. Après avoir passé 10min à attendre que le receptionniste ait passé 15coups de fils ici et là, dans une espèce de mini chambre faisant office de bureau (canapé et TV compris), on me fait savoir que ma chambre ne sera pas dans ce bâtiment mais un peu plus loin. Soit. On lance les dés et on avance de 3 cases, le gérant m'attend dans la salle de réception officielle (welcome mawoui oudeuh) qui sent bon le propre et qui me fait penser que j'ai gagné au change. Mais, ô misère, je me fais encore une fois conduire à un autre bâtiment, toujours plus loin, toujours plus haut -_-' Menfin je me réjouis car plus on avance de cases, plus on se rapproche du Grâal: le Shepherds Bush Empire. Petit hic: la chambre est au rez-de-chaussée... sous le niveau de la chaussée xD Pas grave j'prends sur moi, c'est ça l'aventure ...

Tiens d'ailleurs vous verrez qu'on aurait pu me dire qu'il y avait de la place pour inviter Harry Potter:

S6001842S6001847S6001849

Chambre de rêve donc, que je m'empresse de quitter pour partir à la découverte du centre de Londres en un après midi top chrono. Mes jambes s'en souviennent encore.

Le truc nul quand on voyage toute seule, c'est qu'on a un mal de chien à essayer de se prendre en photo avec un garde ou devant Big Ben. Résultat, quitte à prendre des photos de monuments/paysages, j'aurais tout autant pu acheter des cartes postales

S6001818S6001827S6001833

S6001837S6001820S6001809piccadilly

S6001824

Les chaussures de la femme invisible apparemment

Après un détour par Tesco et fait le plein de petits plats à micro-onder, retour à mon hôtel chéri. J'ai fini la soirée devant un programme débile, dérivé de Popstar où on devait désigner les nouvelles têtes d'affiche d'une reprise de "Grease" ...

Evidemment, excitée comme une puce à l'idée du programme du lendemain, le sommeil à tardé à venir. Arg quel week-end.

 

Griffoné sur un bout de table par Phoney 12:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    letitrelepluslongdemaviedublogdemeurweeee

    fini! //de lire

    Superbement suggéré par atoll, 24 avril 2007 à 17:58

Poster un commentaire