Twice as much as nothing

Ramblings about England, Nottingham, DPT, living as an isolated Erasmsu student and in short the marvels of living in the UK ..

03 mai 2007

Ouais ouais ouais blablabla j'ai rien à dire d'intéressant, j'ai dit qu'y aurait plus rien à voir mais et alors c'mon blog j'fais ce que je veux avec mes chveux.

Non pas que j'ai quelque chose de vachement plus interessant à dire aujourd'hui naa. Mais comme ça me soulerait d'écrire sur une feuille volante et que de toute façon j'tape plus vite que je ne manie mon stylo désormais (comment elle s'la pète l'autre zorro non mais oh) autant écrire ici.

Donc enfouie sous une tonne de mouchoirs et le nez enduit d'vaseline, j'ai fini par me dire que je devrais sortir d'mon trou aujourd'hui pour une folle expédition: le renouvellement de carte de bus. On notera que je n'ai vraiment rien fait d'autre depuis tout ce temps pour en parler. Bref après mure réflexion et différents calculs sans TI 82, j'aurai opté pour la carte rose Easy Rider Anytime, délaissant ma chouette carte verte comme mon bus-mon ami avec photo et tout. On notera encore, en passant, qu'il me reste très exactement 51 jours à tirer ici et que j'ai choisi une carte valable pour 20 trajets... La Marie est définitivement un être casanier, pas étonnant qu'elle ne rencontre personne.

Autre point fort de cette journée folle en aventures: trouver du Sunsilk à 1,50€! Et sachant que dans ma chère et tendre île, on approche les 4€, et que de toute évidence je suis extrêmement économe, ça valait le coup de dire: Vive Poundland. Non non vous n'êtes pas sur le blog d'une ménagère de plus de 50ans, mais bien sur celui de l'Erasmus la plus hors norme que vous aurez jamais rencontré (Non Chii j'ai pas dit "hormones")

Ah oui sinon j'me suis fait interroger par la police... De retour de cette folle heure remplie de rebondissements, un papier indiquant que "Maria-Audi" était attendue à la réception le plus rapidement possible m'attendait sur le pas de la porte.
Forcément, ça ne présage jamais rien de bon: faux billets dans le loyer? Excès de consommation d'eau? Demande de ne plus faire de crèpes tous les jours sans les partager?

Rien de tout ça: les sourcils froncés, le manager me demande de témoigner pour un incident impliquant une porte, un pied, le propriétaire de la porte et le propriétaire du pied. Réaction interne égoïste, alors que le propriétaire du pied attendait tout crispé et presque aussi blanc que les tee-shirts de la pub Daz: "Ah pfiou que ça? J'peux garder mes sous alors?".

En me tendant le formulaire à remplir, qui n'est évidemment pas anonyme, il me rappelle que j'étais apparemment le seul témoin (c'est qui la balance?). Froid. Je suis donc la seule à pouvoir raconter ce qui s'est passé, et pourquoi la serrure a été changée le lendemain matin.
C'est tout de même étrange: jamais personne ne m'a plus inspiré des envies de meurtres atroces et sanglants que le propriétaire de ce pied, et lorsque j'ai appris qu'il allait déménager, il y a deux jours, j'ai sérieusement envisagé d'aller brûler un cierge en remerciement aux hautes autorités.
Et là, face à ce formulaire destiné à la police, j'ai hésité. Le seul témoin. Mon rapport déterminerait donc le sort du propriétaire du pied et du propirétaire de la porte, car de toute évidence le propriétaire du pied a nié jusqu'à présent et personne n'a osé se prononcer. Oui tout ça pour une histoire de pied violemment lancé sur une porte, à plusieurs reprises, et entraînant l'arrêt cardiaque de la porte. Mais tout de même. Je l'avais vu, c'est certain, mais j'ai choisi d'écrire mes phrases au conditionnel et de ne faire allusions qu'aux bruits que j'ai entendus.
C'est idiot, je le déteste de toutes mes tripes et j'ai choisi de ne pas me prononcer clairement.
Bonté? Je ne sais pas. Ce qui est sûr c'est que je n'aime pas que l'issue d'une situation dépende de moi. Et puis, ce n'était qu'une porte? Et il est parti ...   
Bonne poire.

Ah, sinon, conversation du jour, dans le bus, au retour:

Conducteur de bus n°1 s'adressant aux passagers, désignant conducteur de bus n°2 qui le remplace:
"You can ask anything to that guy here, he's got tea,coffe and even ice-cream in his bag. And oh, he's got DVDs too, enjoy your ride"
Passager: "I should like some porno, if you've got some."

Le passager en question avait environ 70 ans.

Griffoné sur un bout de table par Phoney 15:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Ca me manque tout ça. Les bus. L'humour de là-bas. Poundland. Et tout le reste. Profite.

    Superbement suggéré par DirtyPrettyGirl, 03 mai 2007 à 16:19
  • achèèèète un tiiiiiiiitreuh

    Primo Marie audi? Tu fais le bruit d'une a4 ou d'une TT? Ahah!

    Secundo: la photo de la carte de bus l'est ou? Encore de la flemardize?

    Tertio: Le sunsilk c achement degeu même que si on mettait du rhum dedans ca n'arrangerait rien.

    Quaterno: Econome?Hormone?

    cinquino: T'as pas retenu ta leçon: En 30s montre en main quand la police se pointe, tu dois tout lâcher, tout abandonner, ici sans réfléchir et sans même te retourner.

    sixiemo: qd ca sera ta propre porte qui sera agressée tu verras si tu ferras pas tout pour que le coupable soit puni et jetté en prisaille.

    Septiemo: c'est même pas vrai je regarde pu de pornos

    Superbement suggéré par Ormonoman, 03 mai 2007 à 18:46
  • DPGirl : j'essaie, j'essaie
    Bidultruc : stop stalking me!!

    Superbement suggéré par Meurwee, 05 mai 2007 à 16:58

Poster un commentaire